Pardonpeton!

La vera aspekto de la retejo ne povas por esti korekte rigardata per via retumilo.
La adreso:
Universala Esperanto-Asocio
Nieuwe Binnenweg 176, 3015 BJ Rotterdam, Nederlando
tel.: +31 10 436 1044
faks.: +49 30 364280169
rete: vidu la liston
 
tekoiku2021 → essence et ...
Essence et avenir de la médecine intensive pour les maladies respiratoires
Gabriel Beecham
Résumé

Au cours de l’année 2020, la pandémie du coronavirus à suscité à l’échelon international un extraordinaire intérêt pour la médecine intensive, cette spécialité de la médecine qui utilise des instruments techniques, des médicaments et des moyens de réanimation pour traiter et soigner les personnes les plus gravement malades. Par sa terminologie particulière, ses machines, ses manifestations visuelles et sonores, la spécialité semble souvent tout à fait étrangère même à ceux qui travaillent d’ordinaire en hôpital, a fortiori au grand public.

Mais le COVID-19 n’est pas la première maladie respiratoire à mettre en danger la société. Déjà dans les années 1920 on avait dû utiliser le « poumon d’acier » pour traiter des personnes infectées par la poliomyélite, et l’actuelle médecine intensive a vraiment vu le jour dans les années 1950 pendant une épidémie à Copenhague (Danemark), où les médecins ont dû trouver de nouvelles méthodes pour aider à respirer des centaines de malades en même temps, jusqu’à ce que leurs poumons se remettent à fonctionner. Grâce à diverses entreprises scientifiques et médicales au cours des décennies suivantes, on dispose maintenant de thérapies efficaces comme les antibiotiques, les anticorps médicamenteux, les machines à oxygéner le sang, et de stratégies modernes pour la respiration artificielle basées sur de très vastes études cliniques internationales.

L’intervenant détaillera l’histoire de la médecine intensive dans le domaine des maladies respiratoires, présentera quelques-unes des plus récentes innovations (y compris celles utilisées contre le nouveau coronavirus), et illustrera quelques-unes des toutes dernières thérapies expérimentales qui entreront éventuellement en usage au cours des prochaines années.

El Gazetaraj Komunikoj

UEA invitas prelegi en la 75-a IKU-sesio en Montrealo
Gazetaraj Komunikoj n-ro 983 (2021-09-23)

Proponoj por la hibrida IKU en Belfasto bonvenaj ĝis 31.1.2021
Gazetaraj Komunikoj n-ro 924 (2021-01-18)

UEA invitas prelegi en la 74-a IKU-sesio en Belfasto
Gazetaraj Komunikoj n-ro 912 (2020-10-20)

IKU-libro 2020: rekorde elŝutita
Gazetaraj Komunikoj n-ro 900 (2020-08-10)

Programo de la Internacia Kongresa Universitato (IKU) en Montrealo
Gazetaraj Komunikoj n-ro 856 (2020-03-19)

tekoiku2021 → essence et ...
Supren
UEA, 2022